« Je suis Charlie » 672 289 293 fois en 48 heures.

Voilà, j’ai moins d’une demie heure pour écrire, bien qu’il me faille habituellement 3 fois plus de temps… Je n’ai pas dit grand chose depuis ces événements. Mais je pense avoir tout de même mon mot à dire. Mes mots.

No matter where you’re from, you know what happen.

Peut importe d’où tu viens, tu sais de quoi je parle.

Et tu trouvera peut-être aussi que c’est un avis parmi tant d’autres, mais justement, puisqu’on en est à prôner la liberté d’expression depuis hier, autant en faire usage. Il faut en faire usage, oui, mais j’ai déjà entendu, et toi aussi peut-être, que « la liberté commence là où s’arrête celle des autres. » Oui, bon. Là, il s’agit d’un groupe de personnes offensées par les propos d’un autre. Faisons justice. Et bon sang. Si ton dieu (et je parle en tant qu’athée-agnostique), te donne le pouvoir de la parole, pourquoi n’en fais-tu pas usage ? Si ton dieu t’offre la vie, pourquoi es-tu si égoïste d’ôter celle de ton prochain ?

… J’ai poursuivi la lecture de mes Contes & Légendes du Japon tout à l’heure, et j’ai pu lire une histoire d’abus et de tromperie jouée par un marchand. Bien sûr, l’intrigue laisse penser que le pauvre client s’en prendrait au marchand, par la colère et encore. Mais c’est un client sage qui a écouté son dieu. Bouddha. « Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? »

Bien sûr, tu vas me dire que c’est pas pareil. C’est une blague qui a affreusement mal tourné, même. Ces dessinateurs n’ont jamais haït publiquement qui que ce soit. D’après mes divers entendus, il aurait été question d’une atteinte à l’image de Mahomet, par ailleurs grossièrement représenté. L’offense a été prise pour ces personnes appartenant à l’Islamisme extrême (ma phrase est un peu maladroite, voire débile). J’imagine qu’ils « ont » leur prophète dans leur cœur, ils l’aiment plus qu’eux-même, au point où les insulter ne provoquerait pas tant de désordre qu’il y a eu récemment.

Mais je m’égare. Mon analyse ne nous avance pas. Finalement, je ne hais point les attaquants. J’ai seulement du mal à les comprendre.

Ainsi le monde ne se démocratisera-t-il jamais entièrement ? Ne pourrons-nous jamais user de la parole à bon escient ? La mort ne sera-t-elle jamais une cause naturelle ou du moins un accident ?

C’est compliqué.

Faut que j’y aille.

Bonne nuit, zoubi à plus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s